Il existe 2 types d'audits énergétiques :
l'audit énergétique réglementaire obligatoire pour les copropriétés de plus de 50 lots construites après 2001
l'audit énergétique pour bénéficier de MaPrimeRénov' et de l'aide CEE ou Coup de pouce "Rénovation performante"

La méthode de calcul de l'audit énergétique réglementaire en copropriété est définie sans ambiguïté, il s'agit de la méthode Th-C-E-ex.

Concernant l'audit énergétique éligible aux aides MaPrimeRénov' et CEE/Coup de pouce "Rénovation performante", le Ministère de la Transition écologique indique que "tout logiciel utilisant un moteur de calcul réglementaire (Th-C-E-ex ou 3CL) dans sa dernière version est réputé satisfaire aux exigences".

Ces méthodes de calcul sont, certes, toutes deux réglementaires et sur la base de consommations conventionnelles, mais présentent des divergences importantes, comme la surface de référence et le nombre d'usages énergétiques pris en compte. Alors quel est la meilleure pour fournir un rapport d'audit énergétique conforme aux exigences de MaPrimeRénov' et des CEE et du Coup de pouce "Rénovation performante" ?

Méthode 3CL ou Th-C-E-ex : quelle méthode répond le mieux aux exigences de l'audit ?

Le texte réglementaire qui fixe les règles de l'audit énergétique est l' arrêté du 17 novembre 2020 . Ce texte n'indique pas de méthode de calcul mais définit les conditions à respecter pour réaliser un audit énergétique éligible.

Déchiffrer les conditions règlementaires de l'audit énergétique pour définir le moteur le plus adapté

Nous ne regarderons ici que les conditions définies par l'arrêté qui sont liées à la méthode de calcul des consommations.

L'audit énergétique établit la consommation annuelle d’énergie primaire du bâtiment après travaux rapportée à sa surface habitable exprimée en kWhEP/m²SHAB.an pour le chauffage, le refroidissement et la production d'eau chaude

Cette condition fait clairement pencher la balance du côté du moteur 3CL (avant sa mise à jour de juillet 2021) : il utilise la surface habitable comme surface de référence et considère les consommations du chauffage, de l'eau chaude et de la climatisation.
A noter que la méthode 3CL dans sa dernière version considère 5 postes de consommation énergétique. Voir plus bas

L'usage du moteur Th-C-E-ex semble plus délicat car il calcule les consommations énergétiques pour 5 usages (les 3 précités + les auxiliaires et l'éclairage) et rapporte les consommations à la surface hors œuvre nette (SHON). Toutefois, il reste possible d'utiliser en base de calcul un moteur Th-C-E-ex puis de faire des calculs complémentaires (soustraire les consommations annuelles liées aux auxiliaires et rapporté cette différence à la surface habitable)

L'audit énergétique exige une modélisation au moyen d'un logiciel de simulation énergétique permettant de renseigner les conditions d'occupations réellement observées

Cette exigence est plus compliquée, voire impossible, à respecter avec un moteur de calcul réglementaire. En effet, les méthodes réglementaires utilisent des scénarios d'occupation conventionnelle, c'est-à-dire un usage standardisé du logement pouvant être éloigné des comportements énergétiques effectifs des occupants.
Or, le texte précise que "Cette modélisation aboutit à des consommations énergétiques simulées approchant les consommations réelles."

Il apparait donc que ni la méthode 3CL, ni la méthode Th-C-E-ex, ne permettent de répondent à cette condition. Le logiciel de modélisation devra donc intégré des boucles de calculs complémentaires pour respecter cette exigence.

CAP RENOV+ utilise un moteur de calcul 3CL pour tous les résultats en énergie primaire (conventionnel) et un un moteur de calcul personnalisé pour aboutir à des consommations énergétiques (en kWh et en euros) approchant les consommations réelles (en savoir plus sur le moteur de calcul)

Vers une clarification des exigences

Le sujet de la méthode de calcul de l'audit énergétique est complexe et changeant. D'ailleurs, cet article sera bientôt partiellement caduque puisque l'audit énergétique se calera à nouveau sur le périmètre du DPE2021 à partir du 1er juillet 2022. Il passera donc de 3 à 5 postes de consommations énergétiques. Il n'en reste pas moins qu'un moteur de calcul purement règlementaire comme celui du DPE2021 ne répondra pas à l'exigence de se rapprocher des consommations réelles des occupants.

CAP RENOV+ appliquera la méthode de calcul du DPE2021 à partir du 1er janvier 2022 pour continuer d'être un logiciel de référence pour la réalisation d'audit énergétique éligible

Le Ministère devrait prochainement mettre à jour les informations sur les logiciels réputés satisfaire aux exigences. En attendant, un logiciel utilisant un moteur de calcul 3CL V 1.3 reste recevable pour la réalisation d'audit énergétique.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !